Top bonus
winamax poker Winamax est une très bonne salle. Patrick Bruel en est l'ambassadeur.
Profitez du bonus Winamax de 500€ à l'inscription.

everest poker Everest Poker est une salle très réputée en France !
Profitez du bonus 500€ lors de votre inscription.

pmu poker PMU Poker s'est placé comme un des leaders sur le marché !
Profitez du bonus cash de 30€ à l'inscription.

Nos Derniers Dossiers

Poker sur Mac

 

Découvrez avec notre dossiers les salles de poker compatibles pour mac.



Un Joueur au Hasard

Bertrand Grospellier (Elky)

Le supernova français du poker s’appelle Bertrand Grospellier, plus connu sous le pseudonyme de « Elky ». Monstre sacré en Corée du jeu vidéo, il parvient...

Examiner ses adversaires

Examiner Ses Adversaires
Examiner Ses Adversaires ...

La lecture est un élément fondamental si l’on a quelques ambitions au poker. Elle consiste à collecter des informations sur ses adversaires.

Le postulat est simple : nous avons tous une manière de jouer propre et unique. En parvenant à comprendre votre fonctionnement, votre adversaire peut en tirer parti.

Que faut-il observer ?

Si vous débutez, il est conseillé de n’observer que les deux joueurs avant et après vous car vous serez souvent en confrontation avec ces joueurs pour les blinds.

Observer les tells corporels

Le corps est une source de renseignements car il parle aux dépends du joueur : masquer ses émotions est d’autant plus difficiles que l’enjeu du coup est important. Faites attention malgré tout aux joueurs expérimentés – à l’image de Gus Hansen – qui maîtrisent tellement leurs tells qu’ils peuvent envoyer volontairement de fausses informations.

Les habitudes de mises ou bettings patterns


Un joueur est régi par des habitudes : si vous avez constaté qu’il mise beaucoup avec des mains fortes, vous serez moins enclin à le suivre ; par contre, si vous avez observé qu’il met en jeu de grosses mises lorsqu’il bluffe, vous pourrez en profiter pour le relancer et le faire payer.

Seuls les joueurs professionnels ou expérimentés utilisent avant la river des mises « standards » pour cacher leur main : qu’il s’agisse d’un bluff ou d’une main premium, ils misent invariablement les mêmes sommes. De cette manière, leur lecture est compromise.

L’état d’esprit du joueur

En repérant les motivations du joueur en face de vous, vous pourrez déterminer s’il vient en dilettant ou s’il joue la gagne absolument. S’il est dans le tournoi pour prendre du bon temps, il y a de fortes chances pour qu’il ne joue pas son meilleur poker. Bien sûr, certains joueurs apparaitront volontairement comme fantasques pour brouiller les pistes et fausser vos déductions.

Au-delà des motivations, si vous parvenez à repérer les signes d’énervement, ils peuvent être intéressants et se traduire par des actes dictés par les émotions et non la raison : un comportement qui, au poker, est signe de faiblesse et d’erreurs.

Les erreurs classiques

Les erreurs basiques au poker indiquent le niveau d’expérience du joueur. Au Texas Hold’em : un joueur faible joue trop de mains, il les surestime, il ne respecte pas la position, il joue sur les émotions ; au No Limit Hold’em par exemple, il suivra au lieu de miser ou il jouera des mains moyennes en mauvaises positions, etc.

Quand faut-il observer ?

Il est bien sûr préférable d’observer vos adversaires en permanence mais comme votre attention n’est pas sans faille, voici quelques moments clés à ne pas rater :

Les showdowns

Au moment de l’abattage de toutes les cartes sur le board, vous allez avoir la possibilité de voir les cartes de vos adversaires : il suffit donc de se remémorer le déroulement du coup, pour tirer des leçons sur le comportement de chacun en fonction des cartes qu’il avait et de sa position.

La donne

Lors de la distribution (donne), ne vous jetez pas sur vos cartes, prenez le temps d’en prendre connaissance à votre tour pour observer les tells de vos concurrents à la découverte de leur main. Au premier regard sur ces cartes, la surprise, l’excitation ou la lassitude peuvent transparaître alors involontairement, dans les yeux ou dans le corps d’un joueur.

Les gros coups

Un des moments clé d’observation est les gros coups car ils sont alimentés par beaucoup d’émotions qui peuvent les trahir. Le contrôle est difficile si le coup joué peut précipiter une élimination ou remettre en cause fondamentalement la situation.

Comment interpréter les informations ?

La détermination du style du joueur est la première étape de lecture : elle est incontournable et indispensable, avant toutes lectures complémentaires.

Déterminer le style des joueurs

Au bout de deux tours de tables, essayez de répondre à ces trois questions :

- Combien de mains ont-ils joué ?

- Combien de mains ont-ils montré ?

- En quelle position ont-ils joué ces mains ?

La réponse à chacune de ces trois questions vous permettra de placer le joueur dans une catégorie. Concernant le nombre de mains jouées, il n’existe que deux possibilités :

- Un joueur tight ou serré joue peu de mains : il est plus facile à bluffer, il joue ses cartes et a tendance à ne pas souvent bluffer aussi, il faut se méfier de ses relances car cela traduit un bon jeu.

- Un joueur loose joue beaucoup de mains : il faut éviter de le bluffer car il paie la plupart du temps et il relance régulièrement avec de mauvaises mains ; il faut donc attendre un bon jeu pour lui prendre son argent.

Votre adversaire est-il agressif ou passif ? Prend-il l’initiative en misant plutôt qu’en checkant ou préfère-t-il checker ou se coucher plutôt que de miser ?

- Contre un joueur agressif, évitez de tenter un tirage ou de bluffer car il pourrait vous suivre ou vous relancer, engagez-vous si vous une main forte.

- Contre un joueur passif, prenez l’initiative en misant car il se couchera souvent, méfiez-vous dès l’instant où il entre dans un coup car il aura alors un bon jeu et n’hésitez pas à le bluffer.

Ayant déterminé le profil de vos adversaires, vous pouvez vous concentrer sur l’interprétation des autres éléments observés comme la façon de miser ou les erreurs commises, pour tenter de peaufiner le portrait de vos adversaires. Sachez cependant, que les bons joueurs excellent dans la diffusion de fausses informations. Mais l’expérience augmente vos capacités de lecture, elle se développera avec votre capacité à prendre les bonnes décisions, et à profiter des travers et des erreurs des autres. L’acuité et la clarté des joueurs professionnels sont le fruit de l’observation de milliers de mains.