Top bonus
winamax poker Winamax est une très bonne salle. Patrick Bruel en est l'ambassadeur.
Profitez du bonus Winamax de 500€ à l'inscription.

everest poker Everest Poker est une salle très réputée en France !
Profitez du bonus 500€ lors de votre inscription.

pmu poker PMU Poker s'est placé comme un des leaders sur le marché !
Profitez du bonus cash de 30€ à l'inscription.

winamax poker Barriere Poker est une excellente salle en partenariat avec la FDJ.
Profitez du bonus exclusif de 500€ à l'inscription.

Nos Derniers Dossiers

Poker sur Mac

 

Découvrez avec notre dossiers les salles de poker compatibles pour mac.



Un Joueur au Hasard

Patrick Antonius

Patrick Antonius est un des joueurs les plus talentueux de la nouvelle génération : agressif et imprévisible, il est à la fois craint et respecter par...

Comment jouer les as accompagnés : AJ - AQ - AK

Comment Jouer AK, AJ, AQ
Jouer AK ...

Dans un papier précédent, j’essayais de vous expliquer comment vous débrouiller avec des paires servies. Malheureusement, c’est une situation qui n’arrive que trop rarement sur une table de poker.

Les As accompagnés, même s’ils ne sont pas des mains «faites», sont tout aussi intéressants à jouer. Cependant, un peu comme les petites paires, ces mains peuvent vous faire perdre beaucoup. Les jouer avec confiance, mais avec précaution, sont une ligne de conduite que vous devrez respecter avec As Roi, As Dame ou encore As Valet.

Je considère comme As accompagnés trois mains : , et . Voyons pour chacune d’entre elles les quelques recommandations de bases.

Jouer avec AJ :

A mon sens, en voilà une main piège… Si vous touchez un As, vous êtes toujours battu par , et bien sur . Si vous touchez un J, vous touchez une belle paire avec un top kicker. En conséquence, vous serez piégé face à un joueur qui aurait une paire supérieure…

Voilà pourquoi je recommande, en position précoce, de jeter cette main. Certes, d’autres joueurs vont la jouer, même relancer. Mais si vous êtes surrelancé, vous êtes tenté de jouer ce qui reste une bonne main, alors que vous serez très souvent battu.

En position intermédiaire, en revanche, et sans relanceur avant vous, l’heure est à l’agressivité, tout comme en position tardive, évidemment. Gardez à l’esprit cependant que si le flop ne vous est pas favorable, il est inutile de lutter…

Jouer avec AQ :

Avec , la partie commence vraiment à être intéressante. Seules quatre mains vous battent nettement : , , et . Du coup, vous pouvez vous engager dans le coup avec confiance.

Quelle que soit la position, je recommande de relancer. La relance standard est à 3BB (Big Blind). En position précoce, une relance à 2,5BB semble plus appropriée. Ainsi, vous montrez tout de même une force suffisante pour écarter une grande majorité de joueurs.

Si vous êtes relancé, en revanche, vous n’avez pas dépensé une somme faramineuse, et il est encore possible de vous coucher, si vous pensez que votre adversaire a une meilleure main que la votre.

Jouer avec AK :

Cette main fait partie de la catégorie des monstres, avec , et . En conséquence, la théorie vous dit que vous pouvez aller au bout du monde avec. Une relance est absolument obligatoire, certains joueurs diront même qu’il est recommandé, avec cette main, d’emmener quelqu’un à tapis preflop.

Cependant, cette main n’est pas sans danger. Si vous êtes nettement favori face à un A-x, vous n’êtes qu’à 50/50 contre une paire. Il y a donc certaines situations où il n’est peut être pas justifié de tout miser la-dessus. Par exemple, si vous êtes très à l’aise dans un tournoi. Pourquoi risquer un 50/50 face à quelqu’un qui auraient autant de jetons que vous, et donc risquer la sortie, alors que vous pouvez tranquillement attendre d’autres situations où vous serez nettement favori ?

Dernière considération avec , , vous avez à peu près 35% de chances de toucher un A ou un K au flop. En conséquence, à 65% du temps, vous vous trouverez dans une situation délicate.

, et sont donc des mains qui peuvent vous rapporter beaucoup, mais vous pouvez aussi y laisser énormément de plumes. Confiance et prudence, voici les deux crédos indispensables au moment de jouer ces As accompagnés.