Top bonus
winamax poker Winamax est une très bonne salle. Patrick Bruel en est l'ambassadeur.
Profitez du bonus Winamax de 500€ à l'inscription.

everest poker Everest Poker est une salle très réputée en France !
Profitez du bonus 500€ lors de votre inscription.

pmu poker PMU Poker s'est placé comme un des leaders sur le marché !
Profitez du bonus cash de 30€ à l'inscription.

Nos Derniers Dossiers

Poker sur Mac

 

Découvrez avec notre dossiers les salles de poker compatibles pour mac.



Un Joueur au Hasard

Antoine Saout

Véritable ovni, Antoine Saout connait une ascension fulgurante pour aujourd’hui compter parmi les plus grands joueurs français du Poker. Né le 26 juin...

Jouer les tournois Sit and Go (SNG)

Jouer un Sit and Go
Jouer un Sit and Go ...

Un Sit’n Go (SNG) est un tournoi où le nombre de joueurs est défini à l’avance : une fois le chiffre atteint, il peut commencer. Pouvant rassembler de 2 à 180 joueurs, chacun d’entre eux possède le même nombre de jetons au départ – généralement égal à 50 à 60 fois la big blind du premier niveau.

Les tournois de SNG permettent en général d’affiner son jeu au poker et constituent un vrai terrain d’apprentissage. En surveillant la structure du tournoi, le montant du buy-in et la proportion des joueurs payés, vous pouvez vous assurer généralement la montée régulière de votre bankroll en limitant les risques encourus au minimum.

Les places payées représentent dans un tournoi SNG environ le tiers des participants même si certaines formes de tournoi n’en envisagent pas autant. Le « Winner Takers All » ne prévoit pas par exemple, de partage des gains : la totalité revient au vainqueur. Par contre, « le Double up or Nothing » est une forme de tournoi SNG qui récompense la moitié des participants et permet de doubler la mise de départ quelle que soit la place obtenue.

Les différentes formes de SNG :

Il existe trois formes majeures dans un tournoi en Sit and Go : la forme standard, la forme turbo ou la forme super turbo. Comme ses noms l’indiquent, le tournoi gagne en rapidité. Même si le déroulement du tournoi reste le même, les stratégies évoluent, elles, en fonction de la forme adoptée.

Standard Sit N Go

Dans la forme standard, le jeu est décrit comme ci-dessus. Les configurations possibles de cette forme de tournoi sont :

- 9 joueurs à la table, avec par exemple des blinds à 15/30 donc 1500 jetons dans chaque tapis, avec 6 minutes par niveau et les 3 premières places payées

- 6 joueurs à la table, avec par exemple des blinds à 15/30 donc 1500 jetons dans chaque tapis, avec 6 minutes par niveau et les 2 premières places payées

- Heads up, avec par exemple des blinds à 15/30 donc 1500 jetons dans chaque tapis, avec 6 minutes par niveau et seule la première place est payée

Turbo Sit N Go

Les SNG Turbo sont généralement plus rapides que la formule standard. Ainsi, si les blinds augmentent en règle générale toutes les 10 minutes sur un cadre normal, elles changeront ici toutes les 5 minutes. L’intérêt des joueurs – les petits comme les grands - est ici de gagner de l’argent dans un minimum de temps et ainsi, améliorer son ROI. Les configurations possibles de cette forme de tournoi sont :

- 9 joueurs à la table, avec par exemple des blinds à 15/30 donc 1500 jetons dans chaque tapis, avec 3 minutes par niveau et les 3 premières places payées

- 6 joueurs à la table, avec par exemple des blinds à 15/30 donc 1500 jetons dans chaque tapis, avec 3 minutes par niveau et les 2 premières places payées

- Heads up, avec par exemple des blinds à 15/30 donc 1500 jetons dans chaque tapis, avec 3 minutes par niveau et seule la première place est payée

Super Turbo Sit N Go

Les tournois Sit n’ Go dits Super Turbo - FullTilt – ou encore les tournois Hyper Turbo -PokerStars - sont des structures de jeu très rapides avec un tapis de départ d'à peine 10 big blinds. Les configurations possibles de cette forme de tournoi sont :

- 9 joueurs à la table, avec par exemple des blinds à 15/30 donc 300 jetons dans chaque tapis, avec 3 minutes par niveau et les 3 premières places payées

- 6 joueurs à la table, avec par exemple des blinds à 15/30 donc 300 jetons dans chaque tapis, avec 3 minutes par niveau et les 2 premières places payées

- Heads up, avec par exemple des blinds à 15/30 donc 300 jetons dans chaque tapis, avec 3 minutes par niveau et seule la première place est payée Très technique, ses tournois se révèlent très intéressants pour travailler ses fins de parties et la stratégie de « push or fold ».

Les phases du SNG :

Quelle que soit la forme adoptée, les phases d’un tournoi Sit’n Go restent les mêmes :

Au début du tournoi

Le rapport entre les mises forcées et le nombre de jetons n’est pas très élevé, le nombre de joueurs par coup est souvent par conséquent important et provoque des éliminations rapides. Cette première phase doit donc vous servir à observer le comportement de vos adversaires. Sélectionnez vos mains de départ, jouez tight. L’important est de faire payer très cher vos bonnes mains : n’hésitez pas à fortement relancer avant le flop quitte à sur relancer pour éviter les désagréments éventuels du postflop.

Au milieu du tournoi

Au milieu du tournoi, il est primordial d’avoir su conserver au moins les deux tiers de son tapis. Ayant observé le jeu de vos adversaires durant la première phase, il s’agit maintenant de les mettre à profit, en volant par exemple les joueurs tight : peureux, il faudra relancer ces joueurs – même avec une main moyenne - lorsqu’ils paieront les blinds. Il s’agira également de piéger les joueurs agressifs en sachant attendre les bonnes mains et les laisser faire leur jeu à ce moment là : ils croiront ainsi qu’il vous bluffe le plus longtemps possible.

La clé à ce stade du tournoi est de ne pas avoir peur de jouer : une attitude trop attentiste ne vous fera pas arriver avec un tapis suffisant à la table finale pour vous battre. Il faut donc libérer votre jeu et jouer davantage de mains.

A la fin du tournoi

Il reste trois joueurs. Si vous êtes short-stack, profitez d’une main honorable pour faire un all-in car si vous attendez trop, vous finirez par ne représenter plus aucune menace à la table. Si vous possédez un bon tapis, visez discrètement l’élimination du plus petit tapis pour pouvoir récupérer sans trop de risques son tapis.

Conseils dans un SNG :

1- Ne pas "gambler" trop tôt

Même si vous avez une belle paire de 10, si un joueur tight va « all-in », vous pouvez facilement lire qu’il a une bonne main comme « As-Roi ». Normalement, vous avez l’avantage mais cela ne se joue qu’à 57% contre 43% : une statistique qui vous aidera à prendre conscience que le risque est trop grand à ce stade du jeu.

2- Si vous avez la position, allez voir le plus grand nombre de flop si personne ne relance…

3- Jouer agressif pendant le "milieu" du tournoi

Plus le tournoi avance, plus les joueurs resserrent leur jeu : il est alors temps de jouer agressivement pour grossir votre tapis. Si vous optez pour cette stratégie trop tôt, vos adversaires remarqueront votre agressivité et payeront certaines relances et si vous attendez trop pour l’appliquer, les mises forcées seront trop élevées par rapport au tapis pour permettre aux joueurs de rester en jeu serré.