Top bonus
winamax poker Winamax est une très bonne salle. Patrick Bruel en est l'ambassadeur.
Profitez du bonus Winamax de 500€ à l'inscription.

everest poker Everest Poker est une salle très réputée en France !
Profitez du bonus 500€ lors de votre inscription.

pmu poker PMU Poker s'est placé comme un des leaders sur le marché !
Profitez du bonus cash de 30€ à l'inscription.

Nos Derniers Dossiers

Poker sur Mac

 

Découvrez avec notre dossiers les salles de poker compatibles pour mac.



Un Joueur au Hasard

Bertrand Grospellier (Elky)

Le supernova français du poker s’appelle Bertrand Grospellier, plus connu sous le pseudonyme de « Elky ». Monstre sacré en Corée du jeu vidéo, il parvient...

Le Bluff

Le Bluff au Poker
Le Bluff au Poker ...

Le bluff consiste à inciter vos adversaires à se coucher alors qu’ils détiennent un meilleur jeu que vous. Il en existe deux sortes :

Le bluff total traduit une main que vous savez dès le début faible et sans aucune possibilité d’amélioration. Par exemple, votre main est et le flop propose : votre main n’a aucune chance d’être la plus forte et ne peut pas être améliorée par la turn et la river.

Le semi bluff est une main qui n’est pour l’instant pas intéressante, mais qui présente des possibilités d’amélioration. Par exemple, vous avez et le flop est de . En relançant, vous conservez une chance à la turn et la river de toucher un As, un Valet ou un pique pour la couleur.

L’art et la manière de bluffer :

Les éléments à prendre en compte avant de bluffer sont les suivants :

- Votre position à la table : La position joue un rôle primordiale dans le bluff. Si vous êtes le dernier à parler, votre bluff a davantage de chances de réussir.

- L’observation des joueurs : avant de bluffez, vous devez déterminer le style des joueurs présents à la table : tight ? loose ? agressif ? passif ? Par exemple, contre les joueurs tight, une simple relance peut suffire si vous êtes le premier à parler. Par contre, si c’est lui qui mise en premier, cela traduira un bon jeu… Un autre exemple : si vous tentez un bluff contre un joueur très agressif, la stratégie est très dangereuse car il aura tendance à suivre facilement…etc.

- La force du pot : Avec un pot trop important, les autres joueurs seront tentés de suivre et avec un pot trop petit, le bluff ne vaudra pas la peine d’être tenté. La notion de dosage est ici primordiale.

- L’évolution des mises : Ne changez pas votre betting patterns, il ne faut pas que vos adversaires détectent une action inhabituelle. S’ils la notent, ils peuvent suivre et faire ainsi un « nice call »

- Votre main : comment est-elle ? Faible et sans avenir ? Faible avec une possibilité d’amélioration ? etc.

- Votre sentiment du moment : si vous marquez une hésitation, évitez de bluffer car ce tell peut avoir été lu et vous être fatal. Vous devez sentir le bluff, tout simplement.

Lorsque vous avez pris en compte tous ces éléments, il s’agit de déterminer quand il est préférable de bluffer :

- Préflop : Si vous êtes le dernier à parler et que personne n’a relancé, vous êtes en position pour « voler les blindes ». Comme les autres joueurs sont mal placés, ils risquent de ne suivre qu’avec un bon jeu ; par conséquent, la plupart du temps, ils se coucheront.

- Flop : le bluff total est déconseillé au flop car si vous êtes suivi, vous perdez assurément le coup. Cependant, si vous relancez pour la seconde fois (que vous en avez réalisée une, en préflop), vous êtes dans la stratégie du « continuation bet » qui paye très souvent.

- A la river : le bluff total est ici plus recommandé que le semi-bluff : si vous êtes un mauvais jeu, seule la relance vous permettra de remporter le pot et si vous êtes sur-relancé, il faudra simplement vous coucher.

Etes-vous un bon bluffeur ?

Un bon bluffeur est une personne que l’on ne reconnait pas comme étant un joueur bluffeur : le bluff est une stratégie mais il ne doit pas constituer votre unique arme, il doit faire partie de tout un arsenal pour pouvoir y recourir avec parcimonie et à bon escient. En règle générale, un bon bluffeur réussit plus qu’une fois sur deux.

10 conseils pour développer votre bluff :

1- Ne bluffez pas plus de 2 joueurs en même temps.

Les chances de réussite s’amenuisent avec le nombre d’adversaires car les chances qu’ils touchent un tirage sont plus importants.

2- Ne bluffez pas n’importe quel joueur

Evitez d’utiliser la stratégie du bluff face à des joueurs débutants et des joueurs impulsifs qui aiment dominer la table. Pour ces deux types de joueurs, attendez le bon jeu : c’est une manière plus sûre d’obtenir leurs éliminations.

3- Profitez de vos bluffs

Si votre bluff est découvert, utilisez cette stratégie sur une main forte : vos adversaires penseront à un bluff et seront tenter de payer.

4- Lisez les tells de vos adversaires et faussez les vôtres

En lisant les tells des joueurs à la table, vous pourrez mieux adapter votre stratégie de bluff. De la même manière, tâchez de transmettre de fausses informations à vos adversaires pour qu’ils lisent un jeu que vous n’avez pas.

5- Utilisez le semi-bluff

6- Ne bluffez pas trop souvent

Si vous relancez trop souvent, vos adversaires finiront par vous lire : évitez de bluffer les mêmes joueurs.

7- Conservez le même comportement qu’avec un bon jeu

8- Evaluez correctement le pot

9- Evitez de bluffer les bons boards

Un tableau qui offre de grands potentiels d’amélioration de mains est dangereux pour les bluffs. Tâchez de les éviter.

10- La position

Le bluff est la stratégie qui déterminera votre niveau en tant que joueur, mais plus vous disposerez d’un éventail large de stratégies, plus vous rendrez votre lecture difficile et votre bluff moins évident et plus payant.