Top bonus
winamax poker Winamax est une très bonne salle. Patrick Bruel en est l'ambassadeur.
Profitez du bonus Winamax de 500€ à l'inscription.

everest poker Everest Poker est une salle très réputée en France !
Profitez du bonus 500€ lors de votre inscription.

pmu poker PMU Poker s'est placé comme un des leaders sur le marché !
Profitez du bonus cash de 30€ à l'inscription.

Nos Derniers Dossiers

Poker sur Mac

 

Découvrez avec notre dossiers les salles de poker compatibles pour mac.



Un Joueur au Hasard

Patrick Bruel

Lorsque l’on associe les termes « Poker » et « France », c’est à Patrick Bruel que l’on pense en premier. Véritable phénomène, le célèbre chanteur et acteur...

Le Value Bet

Le Value Bet
Le Value Bet ...

Le value bet consiste à évaluer la taille de la mise à la river pour qu’elle suscite le plus de gains et ne fasse pas fuir les adversaires encore dans le coup.

 

Omniprésent dans le poker, que ce soit en bluff ou avec une grosse main, le value bet permet d’augmenter votre rentabilité et vos gains sur le long terme. Cette mise de valorisation fait grossir le pot ; par conséquent, si elle est mal maîtrisée, elle est à l’origine de nombreuses défaillances sur votre bankroll.

Analyse d’un cas :

Au poker, vous pouvez classer les mains plausibles de votre adversaire en analysant ses actions depuis le début du coup selon plusieurs situations :

- Vous avez la main la plus haute mais un adversaire a également une main importante et paye ;

- Vous avez la main la plus haute et les autres passent ;

- Vous avez la main la plus basse et l’adversaire paye ;

- Vous avez la main la plus basse et il passe avec une main potentiellement plus basse encore.

Face à ces quatre cas de figure, le value bet ne s’exerce que dans la première situation. Dans ce cas précis, on peut distinguer encore deux options :

- Vous êtes le premier de parole

- Votre adversaire vient de checker

Il s’agit ici d’évaluer la force de votre jeu, calculée par rapport aux nombres de relances et aux actions du début du coup. Par exemple, une top paire est un jeu fort, s’il n’y a eu aucune relance. Par contre, si au turn, il y a eu trois bets, la top paire et le top kicker est un jeu moyen voire faible.

Cas 1 : votre adversaire checke en premier

Si votre adversaire checke en premier, il s’agit d’effectuer une relance :

- Vous avez une petite combinaison (carte haute ou paire), effectuez une petite relance bluffante ;

- Vous avez une petite main qui peut gagner, checkez ;

- Votre jeu est moyen, suivez votre adversaire ;

- Votre jeu est fort, faites une relance moyenne pour l’obliger à suivre ;

- Votre jeu est très fort, faites une relance significative sans qu’elle soit trop forte pour ne obliger l’adversaire à se coucher.

Cas 2 : vous êtes le premier de parole

Dans cette situation, la pression est sur les épaules de votre adversaire :

- Vous avez une petite combinaison (carte haute ou paire), effectuez une petite relance bluffante ;

- Vous avez une petite main qui peut gagner, checkez ou faites un mise au niveau des blinds ;

- Votre jeu est moyen, relancez au niveau des dernières mises ;

- Votre jeu est fort, faites une relance moyenne pour l’obliger à suivre ;

- Votre jeu est très fort, faites une relance significative sans qu’elle soit trop forte pour ne obliger l’adversaire à se coucher.

Ceci est théorique, mais le Value bet fonctionne bien en général, il s’agit seulement de le doser correctement.

Atouts du value bet :

Le value bet présente deux atouts majeurs :

- Faire grossir le pot

- Faire se coucher une main supérieure à la vôtre. Si un adversaire se couche avec une meilleure main, il a fait une erreur et c’est normal que vous en bénéficiez et que vous gagniez de l’argent grâce à elle.

En alternant le value bet avec une grosse main et en bluff, vous allez semer le doute chez vos adversaires qui commettront d’autres erreurs payantes, pour vous.

Les conditions et les capacités requises :

Le value bet suppose un minimum d’expérience de jeu car elle requiert une grande compréhension des dynamiques inhérentes à un coup. La capacité la plus évidente consiste à pouvoir déterminer la main de votre adversaire et ainsi pouvoir l’évaluer par rapport à la vôtre. Mais au-delà de la lecture obligatoire, il faut également savoir s’adapter aux différentes contingences et savoir varier son jeu pour brouiller les pistes. Le value bet est une arme redoutable si elle est correctement effectuée mais le risque en terme d’argent, ne doit pas être inconsidéré.

La main de votre adversaire

Pour tenter de faire grossir le pot, vous devez avoir une image de la main de votre adversaire et parvenir à évaluer sa force. Plus votre idée sera précise, mieux vous pourrez jauger votre mise.

Votre image à la table

L’image que vous dégagez à la table est déterminant pour le value bet : si vous apparaissez comme un joueur solide, les adversaires se méfieront de vos actions tandis que si vous êtes un joueur large, qui joue donc beaucoup de mains, les autres auront davantage tendance à vous suivre.

Le style de jeu de votre adversaire

Dans le même esprit, face à un joueur solide, vous allez avoir du mal à rentabiliser vos jeux ; par conséquent, il est préférable de miser peu face à ce style de joueur. Par contre, face à une calling station – un joueur qui ne fait que payer – il est préférable de miser plus fort pour lui soutirer davantage d’argent.

L’historique du coup

L’historique du coup est un élément primordial dans le value bet puisque c’est votre façon de jouer qui donnera une idée de votre main à vos adversaires. En d’autres termes, votre manière de jeu aura une influence sur la réaction des autres joueurs à votre value bet.

La résilience de votre adversaire

La résilience de votre adversaire est sa capacité à se coucher. Si elle est faible, il quittera facilement le coup ; et à l’inverse, si elle est forte, il aura tendance à vous suivre quelle que soit votre mise. La résilience se détermine avec le style de jeu : un joueur solide est souvent doté d’une faible résilience tandis qu’un joueur large agressif ou une calling station en aura une forte.

La position

La position est comme souvent, une donnée primordiale au poker – surtout lorsque l’on bluffe. En position (par rapport à votre adversaire), vous pourrez collecter de précieuses informations sur votre value bet. Si c’est votre adversaire qui mise en premier, il est préférable d’éviter le bluff mais s’il checke, il faut y voir une possibilité de gagner le pot.